Michel Roberge. - Bouquet de 400 fleurs de lys pour le 400e anniversaire de la Ville de Québec.                             Québec : Michel Roberge, 2002. - Quadrichromie. - 54 x 91 cm.

Les photographies qui composent cette fresque ont été réalisées au cours des étés 2004 à 2007. Les 400 plus belles fleurs de lys qui s’y retrouvent et qui ornaient les édifices de la vieille ville de Québec en 2008 illustrent à quel point le rêve de Samuel de Champlain, exprimé en 1613 dans une lettre qu’il adressait à la Régente de France, s’est réalisé : fleurir de lys le territoire sous sa responsabilité. J’en fais un don de mémoire sur les origines françaises de la Nation québécoise qui est née le 3 juillet 1608.

Ce projet avait pour objectif de rassembler du matériel pour la réalisation d’une activité spéciale ou de créer une œuvre d’art visant à souligner les 400 ans de la Capitale nationale du Québec.  Il a été proposé au comité organisateur des fêtes du 400e qui l’a refusé.

En janvier 2008, un des exemplaires originaux de cette murale (108 x 296 cm) a été installé dans les locaux de GESTAR Solutions documentaires. 

La Télé-université, constituante de l’Université du Québec, s’est ensuite montrée intéressée à l’exposer dans le hall d’entrée de son siège social pendant la période des festivités. Puis elle est revenue sur sa décision.

Grâce à l’intervention de monsieur Gaston Bernier, bibliothécaire à l’Assemblée nationale, auprès de monsieur Jean Grantham de l’Institut canadien, la bibliothèque Gabrielle-Roy a accepté d’en exposer un exemplaire du 24 juin au 1er novembre 2008. La fresque a alors été installée au poste d’accueil des usagers de la bibliothèque.

© Michel Roberge - 2008

Le 3 juillet 2008, le collectif Commémoration 1608-2008 l’a utilisée pour la production d’une carte d’anniversaire grand format, la seule carte d’anniversaire du 400e, signée par un groupe d’artistes, d’historiens et de créateurs, accompagnée d’un texte d’André Gaulin intitulé Salut Québec et qui devait être remise aux députés de l’Assemblée nationale ainsi qu’au Maire de Québec.

Le 15 juillet 2008, le peintre et céramiste Luc Archambault l’a choisie pour illustrer son célèbre Mot de bienvenue d’un artiste québécois à Sir Paul McCartney reproduit sur une affiche qui a été donnée à la Division des archives de la Ville de Québec et déposée à Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

En décembre 2008, la revue L’Action nationale l’a reprise pour illustrer la couverture de son numéro de novembre/décembre intitulé Dossier 400e Québec – La mémoire usurpée.

Un exemplaire de cette reproduction à échelle réduite a d’abord été offerte en cadeau au Centre de la francophonie des Amériques inauguré à l’automne 2008 par le président français, monsieur Nicolas Sarkozy et le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest. Cette offre a été présentée en octobre à son directeur général, monsieur Michel Robitaille. Une secrétaire de l’organisation a communiqué pour décliner l’offre en prétextant la non-disponibilité de murs pour l’accrocher.

Devant ce refus, cet encadrement a été offert, en novembre 2008, à la mairie de Québec. Le maire de la ville, monsieur Régis Labeaume, n’a même pas daigné répondre.